21 mars 2017

Dans l'ombre

Auteur : Arnaldur Indridason
Editions Métailié, Bibliothèque nordique
Polar islandais
Parution le 2 Février 2017   -   352 pages


Ma note :

En 1941 en Islande, période de l'occupation de l'île par les troupes militaires britanniques et américaines, on retrouve le corps d'un homme dans un appartement à Reykjavic. Eyvindur Ragnarsson, représentant de commerce, a été tué d'une balle dans la tête. Son assassin a pris le temps de dessiner une croix gammée sur le front. Le crime ayant été commis avec une arme militaire, l'enquête est confiée à Thorson, policier militaire et à Flovent, policier criminel de Reykjavic, La victime a été retrouvée dans l'appartement de Felix Lunden, également représentant de commerce, fils d'un ancien médecin nazi installé en Islande avant la guerre. L'enquête va connaître des rebondissements tout au long de l'intrigue où tout sera mis en oeuvre pour découvrir l'assassin de Eyvindur. La victime a-t-elle un lien avec le nazisme ? Quels sont ses liens avec Felix Lunden ? Ce dernier est-il l'assassin ?
Depuis la découverte du corps, Felix Lunden a disparu. Tous les soupçons se portent sur lui. Flovent et Thorson vont activement partir à sa recherche. L'enquête qu'ils vont mener va nous conduire sur les traces de l'espionnage militaire pendant l'occupation de l'Islande par les troupes militaires étrangères.

Mon ressenti :

"Dans l'ombre" est un roman qui se déroule durant la deuxième guerre mondiale en Europe. Neutre, l'Islande est rapidement occupée par les troupes britanniques, puis par les brigades canadiennes. En 1941, la défense du pays a été transférée aux Etats-Unis et les troupes militaires américaines arrivent sur place pour occuper le pays. L'Islande est un point stratégique : c'est une base militaire importante pour la surveillance de l'Allemagne nazie en Arctique. Les troupes britanniques et américaines peuvent ainsi contrôler les convois dans l'atlantique nord et limiter le ravitaillement des sous-marins allemands, l'Allemagne nazie ayant envahi le Danemark dès 1940.
A cette époque, on parle de l'Islande de "la situation". C'est la période durant laquelle l'île est occupée par les militaires britanniques et américains entre 1940 et 1945. Ainsi, une femme islandaise était dans "la situation" lorsqu'elle entretenait une relation avec un soldat étranger. On parlait également des enfants de "la situation" lorsqu'ils étaient nés de pères militaires étrangers et de mères islandaises.

C'est dans ce contexte historique que l'enquête policière de Flovent et Thorson sera rondement bien menée du début à la fin alors même que les deux policiers ont très peu d'expérience dans le domaine. Flovent, islandais, travaille pour la police criminelle de Reykjavic, mais n'a pas eu encore de véritable enquête à mener, l'Islande connaissant très peu de criminalité.
Quant à Thorson, il est islandais d'origine, mais né au Canada, ses parents ayant émigré en Amérique du Nord comme tant d'autres (les "islandais de l'ouest"), à une époque où la vie en Islande était très difficile. Parlant islandais, il a été affecté dans l'armée britannique en tant qu'interprète. Il n'a donc jamais enquêté sur un meurtre.

L'enquête nous mène sur les traces de l'espionnage et du contre-espionnage militaire, ainsi que sur les travaux des chercheurs nazis qui étudiaient la transmission des anomalies génétiques chez les êtres humains, notamment les tendances criminelles :
"...il était persuadé qu'on pouvait à terme les éradiquer totalement en usant de solutions radicales comme la stérilisation, qui permettrait de les faire diminuer d'une génération à l'autre..."
Ainsi, nous découvrons les rôles de Rudolf Lunden, médecin, de son frère Hans Lunden, chercheur et professeur à Iéna et de Ebeneser Egilsson, beau-frère de Rudolf, directeur d'école en Islande. Afin de mener leurs études, ils ont sélectionné des élèves issus de parents séparés, de familles à problèmes ou des fils de criminels.
" le nazisme était en train de s'installer en Allemagne et ces recherches feraient figure de travaux pionniers dans le domaine des études aryennes que Hans rêvait de mener en Islande sur l'origine des islandais et le caractère viking"
L'écriture de Arnaldur Indridason est très agréable à lire. Comme dans la plupart de ses romans, l'auteur aime nous raconter l'histoire de son pays dans ses intrigues policières. Il le fait aisément, sans en mettre trop. J'adore ce genre de roman dans lequel non seulement je me laisse emporter dans l'histoire du livre, mais également dans lequel je découvre des éléments historiques que je ne connaissais pas.
L'auteur nous fait découvrir un pays que nous connaissons finalement peu. Il prend le temps de décrire l'ambiance, le climat, les étendues isolées, et le mode de vie qui sont des éléments essentiels dans le récit. Ceci permet au lecteur d'entrer dans l'imaginaire de l'histoire, indépendamment de l'intrigue.

"Dans l'ombre" est une histoire passionnante où se mêlent une intrigue policière et une découverte de l'Islande durant la grande guerre ; le tout dans une atmosphère d'espionnage militaire et d'étude des théories nazies sur la génétique des criminels.

L'auteur :

Arnaldur Indridason, est un auteur islandais né en 1961 à Reykjavic. Fils d'un écrivain, il est d'abord journaliste, puis scénariste indépendant avant d'écrire son premier roman en 1997 "Fils de poussière". Depuis, il écrit des romans policiers, pour la plupart des best-sellers, publiés et traduits dans 26 pays. Toute une série des ses romans met en scène le commissaire Erlendur Sveinsson.
Il a également écrit quelques romans indépendants tels que "Betty", publié en France en 2011, "Le livre du roi" en 2013, "Skuggasund" en 2013, "Opération Napoléon" en 2015 et "Dans l'ombre" en 2017. Ce dernier est le premier tome de la trilogie des ombres. Le deuxième tome "La femme de l'ombre" est déjà annoncé, il doit paraître en octobre 2017.





Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire