14 mars 2018

Le vieux pays - Jean-Pierre Rumeau

Auteur : Jean-Pierre Rumeau
Editeur : Editions Albin Michel
Genre : Littérature française - Premier roman
Parution : 28 Février 2018   -   320 pages


Ma note : 

Résumé du quatrième de couverture : Plongée stupéfiante dans un univers à la limite du réel - les vestiges de Goussainville, au bout des pistes de Roissy - , le Vieux Pays est un thriller magnétique et radical, à l'image de son héros, un homme dont la vie s'est arrêtée un jour de juin 1973, lorsqu'un Tupolev 144 s'est écrasé sur la ville, anéantissant le seul être qu'il aimait.
Quarante ans plus tard, une rencontre inattendue le confronte à son cauchemar. Et l'oblige à choisir son camp.
Entre sensibilité et violence, fantômes du passé et menaces des temps présents, un roman implacable qui marque la naissance d'un auteur.


Mon ressenti :

Je remercie Babelio et les éditions Albin Michel pour l'envoi de ce livre, un ouvrage qui m'a fait découvrir le premier roman de Jean-Pierre Rumeau. Même si j'ai trouvé la plume de l'auteur plutôt fluide et agréable, je n'ai pas été emballée par l'histoire proposée. J'ai mis un temps fou à terminer le livre alors qu'il n'est pas très épais. En lisant la quatrième de couverture, on imagine de l'action, du suspense, une histoire palpitante or je me suis ennuyée. L'histoire parle essentiellement du personnage central du livre, un portrait qui s'étale sur plusieurs décennies, alternant passé et présent mais mis à part un petit rebondissement en milieu de lecture, il ne se passe rien. Je m'attendais à autre chose.

Le récit dresse le portrait de Pasdeloup Meunier, la soixantaine, sportif, un homme aigri par la vie, solitaire, aux yeux vairons qui impressionnent. C'est un homme brutal, vulgaire, agressif, qui n'a peur de rien ni de personne. D'ailleurs, aucun habitant ne lui cherche des histoires. Pasdeloup a emménagé à Goussainville il y a quelques années, une ville désertée par ses habitants dans les années 1960 lors de la construction de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à proximité. En juin 1973, un avion russe s'est écrasé sur la commune lors d'une démonstration aérienne, faisant un certain nombre de victimes et tuant Jeanne sous ses yeux, la femme dont il était éperdument amoureux. Pasdeloup n'y retournera plus jusque dans les années 1990. A cette période, la ville n'est plus que l'ombre d'elle-même et Pasdeloup achète une maison occupée par des squatters, juste à côté de l'église et du cimetière.
Mis à part quelques participations à des courses de vélo, un sport qu'il pratique assidûment, c'est un homme taciturne qui passe beaucoup de temps autour de l'église et de sa crypte et veille à ce que personne n'y approche de trop près. Y a-t-il un mystère qui se cache derrière ses portes ? C'est la question que l'on se pose tout au long de la lecture...

Le crash aérien sur la commune de Goussainville est un fait divers qui a bien eu lieu en France. A partir de ce fait réel, Jean-Pierre Rumeau entraîne le lecteur dans une fiction très bien construite et structurée. Il nous entraîne dans le passé de Pasdeloup et les années qui ont suivi le drame. Fils d'un notaire réputé, il poursuit brillamment des études de chimie. Une fois diplômé, il s'engage dans l'armée en qualité de démineur. Tout au long du livre, nous sommes transportés en Irak, au Rwanda, à Beyrouth et en Israël à travers le terrorisme et les guerres civiles qui ont sévi dans le monde ces quarante dernières années. Pasdeloup n'a pas d'empathie, c'est un être éteint de l'intérieur depuis le traumatisme qu'il a vécu. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à son personnage, j'ai gardé de la distance, la magie n'a pas opéré. 

"Le vieux pays" est plus un portrait d'homme meurtri qu'un thriller. Le livre est très bien écrit, j'ai simplement été déçue par l'histoire car je m'attendais vraiment à autre chose. Autrement, si l'on aime les portraits, ce livre est parfait car il balaie quarante ans d'une vie où faits divers et fiction se mêlent à merveille. Cependant, même si je n'ai pas été envoûtée cette fois-ci, cela ne m'empêchera pas de relire Jean-Pierre Rumeau 😉.

L'auteur :

Jean-Pierre Rumeau est un auteur français né en 1952. Il a poursuivi des études au Conservatoire National Supérieur d'Art dramatique de Paris et un master en histoire de l'art. Il a ensuite exercé les professions de cascadeur, de formateur en cascades pendant trente ans. Il a aussi été metteur en scène pour des pièces de théâtre et pour des one-man shows. Il est également connu en qualité de scénariste. "Le vieux pays" est son premier roman.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire