31 octobre 2017

Miss Wyoming - Douglas Coupland

Auteur : Douglas Coupland
Editeur : Editions Au Diable Vert
Genre : littérature canadienne
Parution : 31 Août 2017   -   416 pages


Ma note :

Une actrice américaine est la seule survivante d'un crash aérien. Elle réapparaît au bout d'un an alors que tout le monde la croyait morte.
En parallèle, un producteur de film hollywoodien souhaite tout quitter et disparaître après une overdose. Il donne tous ses biens et traverse le pays seul, sans affaires ni argent.
L'auteur raconte la rencontre des ces deux personnages et les conséquences qui en découleront sur leurs vies respectives.

Mon ressenti :

"Miss Wyoming" est un roman de Douglas Coupland paru en 1999. Le livre a seulement fait l'objet d'une traduction et d'une publication en France en 2017 par les éditions Au diable Vauvert.
Abordant essentiellement le thème de la disparition, l'auteur emmène également le lecteur sur les dérives du milieu du cinéma, de la gloire et de la solitude à travers l'histoire de deux personnages qui ont suivi des parcours différents mais qui finalement se ressemblent.

Susan Colgate, 25 ans, ancienne Miss Wyoming, est aujourd'hui une actrice qui n'a jamais eu de grands rôles au cinéma. Elle a surtout tourné dans des films à petits budgets et dans des sitcoms. Dans le cadre d'un tournage, elle embarque sur un vol New-York/Los-Angeles mais le réacteur de l'avion explose en plein vol et l'appareil s'écrase dans l'Ohio. Susan se réveille indemne à côté des corps de tous les passagers atrocement mutilés. Elle se relève et se mélange à la foule qui se constitue autour du lieu du crash. Personne ne se doute qu'elle était à bord. C'est alors qu'elle décide de s'éloigner du lieu de l'accident et pénètre dans une maison en l'absence des propriétaires durant quelques jours. Durant cette période, elle ne se manifeste pas, n'appelle aucun proche, elle "s’évanouit" dans la nature et assiste à ses funérailles télévisées. Ensuite, elle part pour l'Indiana sans laisser de trace durant une année entière avant de réapparaître.

John Johnson, la trentaine, producteur américain, vit de tous les excès. Il est riche et ne se soucie de rien, la vie lui a toujours souri. Célibataire, il n'éprouve aucunement le besoin de se poser et de construire sa vie avec une femme :
"Il voyait l'amour et les relations à long terme comme des objets piégés, qui, non contents de lui arracher son identité, lui retirerait aussi la volonté d'aller de l'avant."
Victime d'une overdose d'alcool et de médicaments, il passe un séjour à l'hôpital durant lequel il voit le visage de Susan à la télévision dans une publicité. Persuadé qu'elle s'adresse directement à lui, il devient "obsédé" par le visage de cette jeune femme. La vision qui lui apparaît lui demande ce qu'il aurait aimé faire d'autre dans la vie :
"J'aimerais juste arrêter d'être moi. Je voudrais être un anonyme, sans aucun bagage. Faire table rase."
Puis il se réveille, rentre chez lui, se débarrasse de tout ce qui lui appartient et entame un périple à travers le pays, sans papiers ni argent. Il est alors persuadé que cela le changera en profondeur et le régénérera, et il considère sa solitude comme un nouveau privilège. 
Mais très vite il réalise que le monde de la rue n'est pas facile. Chaque jour il est un peu plus sale, il a faim, vole des vêtements, séduit des femmes pour pouvoir dormir sur un matelas et manger au moins un repas par jour. Il finit par réapparaître au bout d'un an dans la vie civilisée.
Au cours d'un déjeuner dans un restaurant, il croise le chemin de Susan, va à sa rencontre et cherche à la revoir. Quelques jours après, Susan disparaît une nouvelle fois...
John, accompagné d'une équipe atypique, va tout faire pour la retrouver.

"Miss Wyoming" est un livre qui se lit très vite. L'alternance des chapitres nous entraîne dans l'histoire de Susan puis dans celle de John. Pour Susan, les événements de son enfance sont passés au crible : les premiers concours de beauté, les conflits avec sa mère fascinée par l'argent et le succès, la chirurgie esthétique, les déménagements successifs. On fait la connaissance de sa famille notamment de sa mère, une femme qui se projette à travers sa fille, l'amour et la douceur n'ont jamais trouvées de place. Susan a toujours ressenti un vide affectif dans son cœur d'enfant.
Quant à John, malgré le pouvoir de l'argent, il n'en demeure pas moins un homme seul et triste. Le mariage de son frère l'a rendu dépressif, peut-être a-t-il compris que la vraie valeur de la vie ne réside pas (uniquement) dans le succès. 
La seule chose qu'il souhaite aujourd'hui : une partenaire qui lui ressemble, une personne avec laquelle il pourra échanger et être simplement heureux.

Une profonde lecture qui nous rappelle l'essentiel.
Il y a du rythme, des rebondissements, le tout bien dosé.

L'auteur :

Douglas Coupland est un écrivain canadien né en 1961 en Allemagne.  Il poursuit des études de physique à Montréal, puis des études de sculptures à Vancouver. Il parcourt l'Europe et le Japon dans le cadre de son travail et commence à écrire à son retour au Canada. En 1991, il publie son premier roman "Génération X". S'ensuivront une vingtaine de romans dont "Shampoo planet" en 1992,  "Microserfs" en 1995, "Girlfriend dans le coma" en 1998", "Miss Wyoming" en 1999, "Eleanor Rigby" en 2004, "Jpod" en 2006 et "La pire. Personne. Au monde" en 2013.





Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire