03 juillet 2017

Si c'est ça l'amour

Auteur : Bronwen Wallace
Editeur : Les Allusifs
Genre : littérature canadienne - recueil de nouvelles
Parution : 1er Mars 2017   -   264 pages


Ma note :

Dans onze nouvelles remarquables, Bronwen Wallace observe avec une maîtrise sans compromis notre humanité au quotidien. A l'instar de Timothy Findley ou d'Alice Munro, ses contemporains, elle use tantôt d'humour, tantôt d'imaginaire ou reste au contraire très ancrée dans la réalité, qu'elle applique sur la toile des jours par touches toujours savamment dosées. Qu'elle décrive la sensation inoubliable laissée par le ruissellement de l'eau sur la peau lors d'une journée torride, l'angoisse d'une mère en proie au doute devant le comportement de ses enfants adolescents ou le désespoir ravageur qui seul reste après la disparition de l'être aimé, il est impossible de ne pas être envoûté par ses personnages tant ils nous deviennent familiers en un clin d’œil.
Porteur avant tout d'un message de vie, Si c'est ça l'amour saisit le moment où le talent littéraire de l'auteure, trop tôt disparue, se révèle dans toute sa splendeur.
(Quatrième de couverture)

Mon ressenti :

Bronwen Wallace est une auteure reconnue pour son engagement social. Toute sa vie elle a défendu les droits civils et a combattu la violence envers les femmes et les enfants. "Si c'est ça l'amour" est un recueil de nouvelles publié à titre posthume sous son titre original "People You'd Trust Your Life To" en 1990. Traduit en 2017, il est publié pour la première fois pour les lecteurs francophones.

Dans les onze nouvelles qui composent son bel ouvrage, l'auteure nous présente onze séquences de la vie de femmes, mères, épouses ou compagnes. Chaque récit retrace un moment du quotidien ou un événement marquant qui a laissé une émotion : un repas au restaurant qui ravive un souvenir précis, une mère qui se soucie d'une simple sortie ou qui ressent un mal-être vécu par un enfant, le sentiment de vide laissé après une disparition, ...
On ne connaît rien des personnages, ni leur passé, ni le lieu ou la période du déroulement. Seul un moment précis ayant provoqué un sentiment ou un ressenti fort tel une chanson, la vue d'un vêtement, un bouquet de fleurs qui ravive un souvenir du passé est décrit avec simplicité et délicatesse.

"Si c'est ça l'amour" est un recueil profond qui laisse le lecteur rêveur. Les histoires sont courtes, seul un paragraphe ou une simple phrase dans le texte nous touche, nous laisse pensif et entraîne une réflexion. Qui n'a jamais ressenti cette impression ? Qui n'a jamais eu ce sentiment à la vue d'un détail, à l'écoute d'un son ou d'une chanson, à une odeur nous ramenant dans le passé d'un souvenir lointain... ?
C'est cette perception que Bronwen Wallace a su provoquer avec des mots dans ces nouvelles. Il n'y a pas d'intrigue particulière, pas de début, pas de fin, je n'ai pas l'habitude de ce type d'ouvrage. J'ai ressenti cela comme une "expérience" de lecture et j'ai profondément aimé. On referme le livre avec une certaine émotion.

Une belle lecture à avoir dans sa bibliothèque.

L'auteur :

Bronwen Wallace est une auteure canadienne née en 1945 à Kingston en Ontario. En 1970, elle fonde une librairie féminine. En 1977, elle travaille dans un refuge pour femmes et enseigne au St Lawrence College et à Queen's. En 1988, elle devient écrivain à l'Université Western Ontario. Elle était très active socialement et connue pour avoir soutenu les droits des femmes et les droits civils. Son objectif principal était de combattre la violence faite envers les femmes et les enfants.
Elle décède en 1989. 
Sa seule et unique oeuvre littéraire a été publiée un an après sa mort, et c'est seulement en 2017 que les lecteurs francophones ont pu la découvrir.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire