17 juillet 2017

Fermé pour l'hiver - Jørn Lier Horst

Auteur : Jørn Lier Horst
Editeur : Gallimard - série noire
Genre : Littérature norvégienne - policier
Titre original : Vinterstengt
Parution : 13 Avril 2017   -   368 pages


Ma note :


En Norvège, dans le comté de Vestford, des chalets sont cambriolés. Habituellement occupés pendant la période estivale, ils sont pour la plupart, fermés pour l'hiver. Seuls quelques habitants y vivent à l'année et d'autres s'y rendent le week-end.
A la suite d'un cambriolage, un mort est retrouvé dans le chalet d'un célèbre présentateur télévisé.
L'affaire est confiée à la police de Larvik dont l'agent William Wisting va conduire l'enquête.


Mon ressenti :

J'ai trouvé la lecture de ce polar particulièrement agréable, écrit d'une manière fluide avec des chapitres très courts qui font en moyenne cinq ou six pages.
L'auteur, ancien officier de police, a construit le récit d'une façon très structurée.
Dès les premières pages, je me suis sentie embarquée dans l'enquête criminelle. C'est une évasion totale au pays des fjords où l'enquête policière est rondement bien menée et décrite minutieusement avec cohérence. Le lecteur en suit pas à pas le déroulement, les découvertes progressives et les rebondissements ne laissant rien présager de l'issue finale.

L'agent Wisting est un policier calme et discret. Il est propriétaire d'un chalet hérité d'un oncle dans la petite commune où a eu lieu le crime. Il connaît bien le secteur, le voisinage, les habitations et les environs. Avec les policiers Mortensen, Hammer et Fjeld, nous le suivons dans la découverte des indices qui reconstitueront tout doucement la scène du crime.

En parallèle, nous suivons l'histoire de Line et Tommy. Line est la fille de l'agent Wisting. Elle est journaliste et emménage plusieurs jours dans le chalet de son père suite à une séparation amoureuse.
Tommy est le petit-ami de Line. Il est gérant d'un restaurant, un poste qui l'occupe pleinement laissant peu de place à sa relation de couple. N'étant pratiquement jamais disponible et étant très souvent absent, son couple bat de l'aile. Au fil du roman, on s'interroge sur le lien entre leur histoire et la conduite de l'enquête. Line et Tommy sont-ils impliqués dans cette enquête ? 

J'ai aimé l'évolution de l'intrigue qui démarre sur une série de cambriolages jusqu'à la découverte du meurtre ainsi que la tournure des événements. Très vite on s’interroge sur le mobile. Est-ce un cambriolage qui a mal tourné ? Y avait-il plusieurs cambrioleurs ? Y a-t-il deux affaires distinctes ?
L'enquête de l'agent Wisting nous conduit sur différentes pistes, toutes aussi cohérentes les unes que les autres et c'est ce qui rend intéressant la construction du récit.

J'ai apprécié le contexte de l'histoire qui nous fait voyager à travers différents pays nordiques. L'auteur en arrive même à nous glisser des éléments sur les conditions de vie des populations, et l'évolution de la criminalité en Norvège suite à l'ouverture des frontières.

En conclusion, "Fermé pour l'hiver" est un excellent polar qui se lit vraiment bien. L'intrigue est à la fois très précise dans certains passages, tout en étant très fluide à la lecture. Les pages se tournent toutes seules.
L'enquête est captivante tant par l'environnement dans lequel elle évolue que par le dénouement final qui a parfaitement été travaillé. La fin du livre a été surprenante, je ne l'ai pas vu venir. J'adore être surprise dans ce type de littérature et découvrir seulement dans les toutes dernières pages la résolution d'une énigme lorsque toutes les pièces du puzzle s'imbriquent.

Un roman prenant et addictif.
Une belle découverte
Jørn Lier Horst est "un des plus important auteurs de roman noir scandinave".

L'auteur :

Jørn Lier Horst est un auteur norvégien né en 1970 dans le comté de Telemark. Il écrit des romans policiers et des livres jeunesses. Il commence à écrire en 2004. "Fermé pour l'hiver" est la septième enquête du détective William Wisting. Paru en 2011 en Norvège, le livre est lauréat du Norwegian Bookseller's prize. Un huitième roman intitulé "Jackthundene" (paru en 2012) a remporté le prix Riverton en 2012, le prix Clé de verre en 2013 et le Martin Beck Award en 2014.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire