27 août 2017

Hier encore, c'était l'été - Julie de Lestrange

Auteur : Julie de Lestrange
Editeur : Le Livre de Poche
Genre : Littérature française
Parution : 10 Mai 2017  et (le 16 Mars 2016 aux éditions Mazarine)   -   384 pages


Ma note :

Guillaume, Marco, Marie, Alexandre, Sophie et Virginie sont une bande de copains qui se retrouvent depuis leur enfance dans le chalet de leurs grands-parents respectifs à la Montagne. Leurs grands-parents, puis leurs parents s'y retrouvaient déjà à l'origine.
Aujourd'hui, ils sont tous devenus de jeunes adultes, vivant pour la plupart à Paris.
Hier encore, c'était l'été nous raconte l'histoire de ces jeunes au travers de "tendres portraits d'une génération et d'une époque. C'est l'histoire de la vie et d'une bande d'amis dont on voudrait faire partie."


Mon ressenti :

La couverture du roman m'a tout de suite interpellée. On y voit la photographie d'une bande d'amis allongés sur le dos, regardant le ciel, sûrement les étoiles. Ils ont l'air heureux d'être ensemble, et rassurés. C'est un moment qui rappelle précisément une scène du livre et qui donne parfaitement le ton.

Nous rencontrons deux familles, les Fresnais et les Lefèvre. Les Fresnais ont le chalet de l'amitié, les petits-enfants sont Anouk et Alexandre. Les Lefèvre, quant à eux, ont le chalet aux volets rouges, les petits-enfants sont Guillaume, Marco et Sophie. C'est à la montagne que chaque année les familles se retrouvaient lors des vacances d'été. Les petits-enfants jouaient ensemble et sont devenus inséparables au fil des ans.
Tout au long du roman, c'est Alexandre qui raconte l'histoire de tous en se remémorant les moments de leur enfance et de leur adolescence. Il nous parle des hauts et des bas que les familles ont rencontrés, puis leur entrée dans la vie adulte. Il y a beaucoup de personnages, au début il faut se concentrer pour ne pas s'y perdre.
L'essentiel de leur vie se déroule à Paris. C'est au cœur même de la capitale que tous se voient, sortent et ont des relations amicales, voire amoureuses. Mais c'est aussi leurs déceptions, les désillusions et les réconciliations qui sont évoquées.
Face au divorce, au remariage ou au deuil, ils se retrouvent tous, se soutiennent et se réconfortent.

Alexandre est un personnage attachant qui a su trouver sa voie après ses études. Sa sœur, Anouk, a mis du temps à trouver la sienne et vit aujourd'hui entre Londres et Paris dans un milieu artistique. Il nous parle des difficultés que sa famille a rencontrées lors du divorce de ses parents et du remariage de sa mère. Il reste avec son père tandis que sa sœur part avec sa mère et son beau-père en banlieue.
Alexandre nous parle de tous ses amis, et surtout de Marco, son ami de toujours, avec lequel il passe des soirées à jouer à des jeux vidéos ou à sortir dans les bars parisiens. Marco est un jeune qui se cherche encore. Après ses études universitaires, il n'a pas trouvé sa voie et vit seul dans un appartement à Paris mis à sa disposition par ses parents. Il vit dans l'ombre de son frère, dont la réussite est saluée par ses parents et a le sentiment de les décevoir. Il s'est alors renfermé sur lui-même et a juste besoin d'un petit coup de pouce pour retrouver la confiance et la motivation qui lui manquent pour se lancer dans le monde du travail.

En passant par Londres ou encore par Barcelone, Alexandre évoque les difficultés de tous à entrer dans la vie active, les moments où il faut faire les bons choix. Lui s'en sort très bien professionnellement, mais certains amis de la bande font du surplace quand d'autres ressentent le besoin de s'expatrier et trouver leurs chemins ailleurs. 
Il parle également de questions amoureuses qui le hantent. Après s'être accroché longuement à la relation qu'il entretenait avec Marie, membre du groupe, une relation vouée à l'échec, il opère une quête quant à ses attentes et ses projets de vie. Il s'interroge sur le sens et l'avenir incertain de cette relation.

La plume de Julie de Lestrange est maîtrisée et malgré des longueurs que j'avoue avoir quelque peu survolées, le récit a été un moment de lecture plutôt sympathique. Empreint de positivité, la fluidité et la légèreté du texte font de ce livre une lecture agréable pour cette période estivale.

Abordant les thèmes de la famille et de l'amitié, 
Hier encore, c'était l'été est un roman optimiste qui rappelle la jeunesse de tout un chacun, 
avec ses joies, ses peines, ses moments heureux, ses choix et ses déceptions.

L'auteur :

Julie de Lestrange est une romancière française née à Paris en 1981. Elle a surtout écrit pour la télévision, le théâtre et le monde du spectacle. "Hier encore, c'était l'été" est son premier roman publié aux éditions Mazarine le 21 Mars 2016, puis en livre de poche le 10 Mai 2017.
Son deuxième roman "Danser encore" sera publié cet automne, le 4 Octobre 2017, aux éditions Mazarine.



2 commentaires :