04 février 2017

Snjór - Ragnar Jónasson

Auteur : Ragnar Jónasson
Editions de la Martinière
Littérature étrangère, Thriller islandais
Parution : 12 mai 2016  -  352 pages


Ma note :

Snjór, est une intrigue islandaise qui se déroule à huis-clos à Siglufjórdur, une ville de pêcheur reculée, située au nord de l'Islande. Le titre se traduit par "neige", celle qui tombe sans discontinuer sur la ville où tempêtes et avalanches peuvent confiner la communauté du reste du pays.

Après des études de théologie, Ari Thór décide d'entrer à l'école de police de Reykjavik.
Lors de sa dernière année d'étude, il postule pour un poste à Siglufjórdur, ville où "il ne se passe jamais rien", au nord de l'Islande, commune la plus proche de pôle arctique. La seule façon d'y accéder côté terre : par un tunnel creusé directement dans la montagne.
Sa fiancée, Kristin, avec laquelle il vit à Reykjavik termine ses études de médecine et refuse de le suivre dans cet endroit si reculé.
Peu de temps après son installation, un vieil homme décède suite à une chute dans le théâtre local et une femme est retrouvée à moitié nue dans la neige.
A côté de cela, la neige tombe sans cesse à Siglufjórdur, et l'accès au tunnel reste fermé. On ne peut ni entrer, ni sortir de la ville. C'est alors que commence pour Ari une enquête policière avec Tomas, le chef de la police locale, qui ne le prend pas au sérieux.
Secrets et mensonges seront progressivement révélés au cours de l'enquête, ce qui sèmera le doute sur chacun des personnages du livre jusqu'au dénouement final.

Mon ressenti :

A la lecture du livre, nous sommes très vite plongés dans le paysage local. La ville de Siglufjórdur est entourée de mer et de fjords et, en hiver, selon les conditions météorologiques, peut se trouver complètement fermée et isolée du reste du pays. La neige ne cesse d'y tomber.
L'auteur insiste beaucoup sur le climat polaire, on s'imprègne du sentiment d'oppression du personnage principal. Ayant vécu dans la ville dynamique, active et moderne de Reykjavik, Ari ressent une sorte de claustrophobie qu'il doit gérer au quotidien, seul, dans cette commune, se sentiment va s'accentuer avec la fermeture du tunnel.

C'est un récit qui se lit bien, l'écriture est fluide, les phrases sont courtes et précises. C'est un bon polar scandinave comme je les aime où, tour à tour, au fil de la lecture, chaque personnage est soupçonné.
Snjór est un roman que m'a fait découvrir mon libraire. J'ai beaucoup aimé la lecture de ce livre qui a été une évasion, un dépaysement autant par l'environnement dans lequel on plonge dès les premières pages, que par le climat de plus en plus oppressant au fil de l'intrigue. J'ai trouvé aussi par contre un peu déroutant le temps d'adaptation pour retenir les noms des personnages (Leifur, Ugla, Ulfur, Palmi, Ari, Hrolfur, ..).
A la fin du roman, on a le sentiment d'avoir découvert un nouveau pays, avec le mode de vie de ses habitants.

Ce livre m'a fait pensé à une série islandaise que j'ai vu récemment : "Trapped". 

L'auteur :

Ragnar Jónasson est né à Reykjavik en  1976. Ses grands-parents sont originaires de Siglufjórdur, commune réputée en Islande pour la pêche aux harengs. Il a traduit une partie des romans d'Agatha Christie dès l'âge de 17 ans. Snjór est son premier roman. Ce serait le premier d'une série de 5 romans à paraître.












Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire