06 février 2017

Balistique

Auteur : D.W. Wilson
Editions de l'Olivier
Littérature étrangère (Canada) - Premier roman
Parution : 12/03/2015   -   362 pages


Ma note :

Alan West termine une thèse en philosophie. Il a une petite amie pour laquelle il éprouve de sérieux doutes quant à leur avenir ensemble, quant à ses sentiments pour elle. Il part alors rendre visite à son grand-père, Granp', qui l'a élevé.
Lors de cette visite, Granp' fait un infarctus et est conduit à l'hôpital. A son chevet, Alan se voit confier sa dernière volonté : revoir son fils, Jack, le père d'Alan, un père qu'il n'a jamais connu.
Alan va alors se lancer sur les routes canadiennes pour retrouver son père. Un road trip à l'américaine tel que l'on peut se le représenter.

L'histoire se déroule au Canada, sur la côte ouest, à Invermere en Colombie-Britannique côte du pacifique). La Colombie-Britannique est une province dominée par les chaînes montagneuses : les Rocheuses canadiennes, qui sont des montagnes recouvertes de vastes forêts. Le paysage est réputé pour être spectaculaire.
En été, y sévissent de grands feux meurtriers et ravageurs.
C'est dans cet environnement que Alan va partir à la recherche de son père, Jack, tel que le souhaite Granp'.
Dans son périple, il va faire un certain nombre de rencontres, notamment des membres de sa famille qu'il n'a jamais connu et qui vont le guider dans ses recherches. C'est ainsi qu'il va faire la connaissance de son grand-père maternel, Archer, et de sa mère, Linéa.

Mon ressenti :

Dans "Balistique",tel un projectile lancé sur sa trajectoire, le parcours d'Alan sera semé d’embûches jusqu'aux retrouvailles avec son père.
C'est un roman nord-américain dans lequel on retrouve les routes américaines, les étendues sauvages, les armes, les pick-up (avec le chien allongé à l'arrière).
Tout au long du récit, nous ne savons pas ce qui nous attend, ni s'il y aura une finalité à l'histoire. Beaucoup de moments de la narration décrivent les routes, la recherche et l'arrivée des feux . Il y a des temps lents.
Personnellement, j'ai eu beaucoup de difficultés à m'orienter dans le temps et dans les kilomètres parcourus. Les passages de l'histoire alternent entre temps présent (la recherche, la route, les rencontres) et le passé (description des souvenirs retracés par chacun des personnages qu'Alan va rencontrer). Je m'y suis par moment perdu, ne sachant plus à quelle période nous étions et surtout, qui parlait. J'ai dû régulièrement revenir en arrière pour m'y retrouver.

L'écriture est très dense et précise. Les premières pages sont difficiles à lire, l'histoire de la famille West est très compliquée. C'est vraiment dans les 2 derniers chapitres que j'ai accroché.
"Balistique" ne fait pas partie de mes romans préférés mais je suis contente de l'avoir découvert. Des moments de l'histoire m'ont appris des choses et c'est aussi ce que je recherche dans mes lectures.

L'auteur

D.W. Wilson est un auteur canadien, né en 1985 en Colombie-Britannique.
"Balistique" est son premier roman, commencé lors d'un cours en écriture créative. Il a été nominé pour le Dylan Thomas Prize.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire