11 février 2017

Esprit d'hiver 💗

Auteur : Laura Kasischke
Edition : Christian Bourgeois
Littérature américaine.
Parution : 22/08/2013 (01/10/2014 en poche)   -   312 pages


Ma note :
Coup de cœur 💗

Holly et Eric, un couple américain, ont adopté une petite fille en Sibérie, Tatiana, il y a 13 ans. 
Ils organisent comme chaque année le repas de Noël dans leur maison avec famille et amis.
La veille de Noël, le couple et leur fille se sont couchés tard après avoir pris le traditionnel lait de poule. Eric se lève précipitamment, il doit aller chercher ses parents à l'aéroport. Tatiana dort encore et Holly n'a qu'une obsession, elle doit noter une phrase qui passe sans cesse dans sa tête depuis plusieurs heures "quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux".
Tout au long du roman, Holly se retrouve seule à la maison avec Tatiana dans un total huis-clos.
Dehors, le blizzard sévit. Les routes sont bloquées, les invités se décommandent les uns après les autres, et Eric se retrouve à l'hôpital avec ses parents qui ont eu un malaise.


Le récit alterne les passages de la journée passée à la maison avec Tatiana et un retour dans le passé où les souvenirs de l'opération de Holly quelques années auparavant (double mastectomie) et l'adoption de Tatiana en Sibérie, sont très réguliers. Plus nous avançons dans l'histoire, plus l'ambiance devient pesante et glaciale. A côté des questions existentielles qui l'obsèdent, le parcours de l'adoption est décrit par Holly : un parcours très difficile semé d'embûches (les années d'attente, les visites à l'orphelinat, les cadeaux au personnel, l'argent versé,...) et les moments traumatisants.

Seule à la maison, Holly doit faire face à l'attitude suspecte de Tatiana. Habituellement agréable, le comportement de l'adolescente se révèle de plus en plus étrange et inquiétant : changement de robe à chaque fois qu'elle remonte dans sa chambre, apparition soudaine sans que sa mère ne l'entende,.... L'ensemble des événements, accompagnés de ce blizzard qui ne fait qu'empirer et cette phrase revenant sans cesse, font partis d'un suspense merveilleusement bien ficelé.

Ressenti

Le titre, "Esprit d'hiver", vient d'un poème "Il faut posséder un esprit d'hiver" de Wallace Stevens, un poète américain (avocat de métier).
En lisant l'histoire, on s'interroge sur le titre du livre, et où l'auteur essaie de nous emmener. On s'imagine beaucoup de choses sur le dénouement final du récit. Tour à tour, j'ai imaginé toute une série de fins. Mais tout prend son sens en dernière page, et ne correspond en rien à tout ce que j'avais pu imaginer.
L'auteur a extrêmement bien détaillé cette journée, l'intrigue est parfaite, l'ambiance et l'atmosphère qui règnent sont particulières. La tension monte un peu plus à chaque page. J'ai découvert un vrai talent qui ne m'a pas laissé insensible. L'histoire m'a marquée. Laura Kasischke écrit avec beaucoup de finesse. J'ai eu un véritable coup de cœur.

"Esprit d'hiver" se lit au coin du feu, avec un bon café, en plein hiver et, si possible, devant un paysage enneigé.

L'auteur :

Née en 1961, Laura Kasischke est un auteur américain. Elle a écrit une dizaine de romans dont deux ont été adaptés au cinéma ("Suspicious river" et "La vie devant ses yeux"). Elle a reçu de nombreux prix. "Esprit d'hiver" est lauréat du Grand Prix des lectrices Elle 2014.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire